Je(u) lis tes ratures

Mené en partenariat avec la Maison du Conte et de la Littérature du Brabant Wallon (MCL) et l’asbl Hors-Jeu, le projet de l’institut Les Clairs Vallons–Je(u) lis tes ratures – veut permettre aux élèves âgés de 12 et 15 ans de retrouver l’estime de soi et la confiance en leurs capacités d’apprentissage et leur rendre le goût d’aller à l’école. Lors de chaque séance du projet, deux ateliers distincts et complémentaires auront lieu en parallèle. L’un des ateliers sera mené par la MCL avec l’objectif de démystifier le livre en travaillant avec différentes techniques : jeux d’expression verbal, para-verbal et non-verbal, instants d’écriture et moment créatif/ plastique. L’autre atelier sera mené par l’asbl Hors-Jeu qui travaillera davantage sur l’objet livre en créant des boîtes à livres. Au terme du projet, les élèves présenteront leurs réalisations à tous les résidents de l’établissement.

Ecole : Les Clairs Vallons à Ottignies

Thème(s) abordé(s) : lecture, estime de soi, confiance, créativité

Projet sélectionné pour l’appel à projet 2018-2019

 

"Se voir" grâce à l'intermédiaire du livre

Ottignies, le 26 novembre 2018

L’Institut les Clairs Vallons, centre médical pédiatrique à Ottignies, a été sélectionné par le jury du Fonds Victor pour le projet : Je(u) lis tes ratures. Le but de Madame Maud Depermentier, professeure de français, est bien sûr d’inciter ses élèves à lire et à y trouver plaisir mais, pour cela, il faut leur (re)donner confiance en eux et en leurs compétences.

En effet, nombre de jeunes accueillis dans ce centre ont une expérience scolaire très pénible. Alors, si pour certains les livres sont devenus une véritable source d’évasion, pour d’autres au contraire ils symbolisent tout ce qui les effraie dans l’univers scolaire.

Le jour de la visite du Fonds Victor, les élèves participent à l’atelier Book Face : l’objectif est de les amener  à découvrir un livre dont la première de couverture représente un visage qui  évoque pour eux  leur propre image. C’est une manière détournée de permettre aux élèves d’extérioriser ce qu’ils ressentent, la manière dont ils et elles se voient.  Ensuite cette image sera travaillée, discutée et réappropriée dans le groupe encadré avec bienveillance par l’enseignante et des partenaires extérieurs de la Maison du Conte et de la Littérature du Brabant-Wallon (MCL) et de l’asbl Hors-Jeu.

Alors que Maud Depermentier et les intervenants en sont encore aux présentations et explications préalables, ils constatent que deux jeunes filles piochent déjà parmi les livres disposés sur la table et commencent à lire… Cela donne le signal du début de l’atelier. Chaque élève choisit un livre, certains en prennent trois. Tous se regardent, rient, se demandent conseil, cherchent le meilleur endroit où se prendre en photo.  Tout le monde est actif tout en s’amusant…

À la fin de ce cours, les jeunes auront commencé à  valoriser leur image à leurs propres yeux et à ceux  de leurs pairs. Une visite enthousiasmante et captivante.